Le reseau des structures collectives

Des structures collectives fortes animent et représentent le territoire. Les agriculteurs ont cherché à adapter leurs outils et pratiques dans l’objectif de diminuer la pénibilité du travail et de faciliter la vie.

En amont de la production il existe de nombreuses organisations collectives agricoles, preuves de l’engagement des agriculteurs du territoire. Nous pouvons notamment citer les coopératives d’utilisation de matériel, le service de remplacement ou les groupements de développement agricole. Pour la gestion des alpages, il existe de nombreux groupements pastoraux et des associations foncières pastorales. Ils réunissent les propriétaires fonciers en vue d’améliorer leurs pratiques. Pour la production, les agriculteurs se sont dotés d’outils économiques collectifs, comme l’abattoir ou les coopératives laitières à gestion directe, héritières des fruitières collectives. Chacune développe la vente directe pour valoriser le Beaufort et les produits fermiers de la vallée.

C’est par cette organisation et par ces outils collectifs que notre agriculture vit encore aujourd’hui, là où d’autres ont échoué.

Vidéo de l'emmontagnée 2016 de l'alpage de Plan Pichu :

  • Logo Auvergne Rhone Alpes